22/07 • Villa Noailles

On ne présente plus Bertrand Burgalat, héraut de la pop française et cerveau du label et du son Trictatel. Et pourtant, la sortie l’an dernier de son plantureux cinquième album, « Les Choses qu’on ne peut dire à personne » (2017), fit l’effet d’une redécouverte. Plus classe que jamais, toujours à contre-courant de son époque, le chanteur et compositeur dandy signe quelques splendides pépites nostalgiques, portées par des textes littéraires écrits par Blandine Rinkel (Catastrophe), Philippe Vasset ou encore Laurent Chalumeau. Avec A.S Dragon, son backing band historique, et des membres du collectif Catastrophe, Bertrand Burgalat livrera à la Villa Noailles la formule idéale pour clore en beauté cette quatorzième édition du MIDI Festival.

Photographie Serge Leblon