22/07 • 21H • Villa Noailles

En s’entourant entre autres d’Ariel Pink, de Natalie Mering (Weyes Blood) et des musiciens de Mac DeMarco pour son projet Drugdealer, Michael Collins (Run DMT, Salvia Plath) a livré avec The End Of Comedy – son premier album sorti sur Weird World (Washed Out, Jaakko Eino Kalevi, Soft Hair) – un des disques les plus intéressants de 2016. Son folk glam californien aux accents jazzy est un voyage délirant et psychédélique au fil duquel se croisent les fantômes de Carole King et de Burt Bacharach. Le temps d’un concert, la villa Noailles s’installera sur les plages de Los Angeles.

 

le même jour