21/07 • 22H • Villa Noailles

Artiste Fair

Attendue au tournant après son remarquable EP en 2015, un maxi de feu et de glace, Fishbach s’est imposée en 2017 avec les douze chansons synthpop – comme autant de tubes – de À ta merci, un premier album sorti en janvier chez Entreprise (Bagarre, Grand Blanc, Lafayette). Devenue l’un des étendards féminins de la nouvelle pop hexagonale, la Dieppoise à la voix audacieuse oscille dans ses compositions entre noirceur et dérision, rythmes dansants et mélancolie, tout en regardant avec intelligence dans le rétroviseur pour retrouver les diamants injustement oubliés de la variété des années 1980.

Photographie Yann Morisson

le même jour