Artistes confirmés ou émergents, horizons géographiques différents, perspectives musicales singulières, la soirée du 21 juillet s’annonce audacieuse.

La première partie de soirée se déroulera à l’ombre des jardins Nords de la Villa Noailles tandis qu’un chapiteau dressé sur la route des Marais accueillera les MIDI Night (présentées par Red Bull Music Academy) en seconde partie de soirée.

Jeune révélation du renouveau pop synthétique, Malik Djoudi ouvrira idéalement cette treizième édition du MIDI Festival à la Villa Noailles. Il signera une prestation ensorcelante juste avant que Petit Fantôme ne prenne le relais. Après deux prestations mémorables aux MIDI Festival 2012 et 2014 avec Frànçois & The Atlas Moutains, Petit Fantôme reviendra en solo livrer un avant-goût de son nouvel album.

Étiquetée « espoir montant de la nouvelle scène française », ce sera ensuite au tour de Fishbach de monter sur scène. Pour finir, Le producteur israélien Nadav Spiegel opérant sous le nom d’Autarkic clôturera la soirée à la Villa Noailles par un voyage à Tel Aviv. Il fera monter la température de la soirée avant la première MIDI Night du festival.

Légende du rap et précurseur de la musique électronique dans les années 1980, Egyptian Lover, atterrira de Los Angeles pour débuter la première MIDI Night du festival. Il replongera dans l’univers freak des années 80 lors d’un set résolument old school. Le label parisien Antinote qui viendra à Hyères souffler sa cinquième bougie lui emboîtera le pas. Ce sera l’occasion de mettre un coup de projecteur sur des artistes comme Zaltan, Raphaël Top-Secret et Check Morris qui offriront un set intemporel au service d’une entraînante culture de la fête.

Placée sous le signe du renouveau et de la convivialité, la soirée du 21 juillet permettra de commencer cette treizième édition de la meilleure des manières !