07/10 • 22H • Oméga Live

« Big beats are the best get high all the time », déclare Shame pour se présenter. Et, en digne héritier punk, le quintette du sud de Londres piétine cette devise – presque un programme de club – dès leurs premières notes de guitares colériques et entêtantes. Petits frères d’Ought, fils de Pavement, arrières petits-enfants de The Fall, Shame revisite le punk et le post-punk avec une maîtrise et un aplomb aussi jouissifs que déconcertants. Quelques vidéos de lives captivants, où le chanteur, Sean Coyle-Smith, bouge comme un Iggy 2.0, promettent d’ores et déjà un concert toulonnais mémorable.

Photographie Àfrica Pombo