ALEWYA

À l’écoute des chansons d’Alewya, on se dit qu’elles sont l’œuvre d’une touche-à-tout, de celles qui ne souhaitent pas entrer sagement dans des catégories bien définies, d’une artiste de 26 ans qui a parfaitement compris les codes de sa génération, moins attirée par les concessions que par la possibilité de tout explorer. Ces derniers mois, on l’a ainsi vu collaborer avec quelques francs-tireurs de la scène londonienne (Little Simz, Moses Boyd), faire du mannequinat, dévoiler ses dessins et affirmer son statut de chanteuse-productrice. Le dernier EP de cette jeune Britannique aux origines éthiopiennes et égyptiennes, Panther In Mode, confirme cet attrait pour les métissages sonores, perpétuellement attirée par l’idée d’évoluer vers d’autres registres, d’autres teintes, entre le R&B et la soul, la dance music et le grunge. On tient pour preuve Play : le genre de tubes explosifs qui n’ont d’autre but que de mettre les hanches en ébullition.

 
Category
22 juillet, Olbia