BEIGE

La couleur beige est hybride, et s’étale sur une multitude de nuances, tantôt sombre, tantôt lumineuse. Cette ambivalence se répercute sur le travail de Jonathan Evrard, dévoreur en quantité de musique qualitative. C’est à Nice, sa ville natale, que débute l’aventure musicale, avec son duo Johnson De Christensen. Mais c’est aujourd’hui à Paris qu’elle continue en solitaire, où il fabrique dans l’ombre une musique qui se veut épique et mentale, excitante surtout. 2017 sera l’année de rendre public ce travail, avec deux EP prévus sur Evrlst.inc et Global Warming Records, et un morceau sur une compilation My Favorite Robot Records. Sous le feu des projecteurs nocturnes, derrière des platines, sa sélection racée fait toujours mouche. Le voyage prendra des détours imprévisibles, alternant rythmes effrénés et ambiances hypnotisantes, mais sans s’en apercevoir, les passagers auront atteint le point de non-retour.

 
Programme
25 octobre, Le Télégraphe