ETHAN P.FLYNN

Ethan P. Flynn écrit depuis l’enfance. Adolescent, ces moments d’introspection sont devenus comme une respiration, un moyen de libérer ses pensées via le geste créatif. Puis ses études musicales ont provoqué des rencontres (avec David Byrne, notamment), l’incitant à lâcher l’école et à composer des pop-songs depuis sa chambre, probablement en écoutant très fort les disques de Daniel Johnston et The Beta Band. Depuis, l’Anglais de 22 ans a continué de se faire un nom auprès d’autres artistes (FKA twigs, Slowthai ou Vegyn), mais a surtout rejoint le label Young Turks et publié ses premiers morceaux. Ce qu’on y entend ? Beaucoup de vulnérabilité, un sens de l’orchestration évident et un indéniable savoir-faire mélodique : Everybody’s Dying to Meet You et Father of Nine ou Father of Nine sont deux chansons, ordonnées d’apparence et mentalement dérangées, qui emportent l’adhésion. Et promettent de beaux lendemains à la pop britannique.

 
Category
24 juillet, Olbia