YUNÈ PINKU

Yuné Pinku n’a même pas 20 ans, mais possède déjà un C.V. apte à affoler n’importe quel clubber. On tient pour preuve ce mix diffusé par Joy Orbison sur BBC Radio 1, cette collaboration avec Logic1000 ou encore ce premier véritable single, « Laylo », taillé pour exciter les foules, avec ce mélange détonnant d’acid house et de jungle, de UK Garage et d’harmonies de voix. C’est là toute la singularité de cette artiste irlando-malaisienne : proposer une musique en équilibre stable entre l’euphorie et l’introspection, l’urgence de vivre et l’anxiété. Sur le fond, Yuné Pinku dit s’inspirer des petites émotions étranges que l’on refuse traditionnellement de s’avouer, sans pour autant jouer les donneuses de leçon. Ça tombe bien : « DC Rot » et « Affection », ses deux autres singles, sont trop dynamiques pour être entendus sur le divan d’un psychologue. Ce sont des odes à la transe, des tubes pensés pour étirer la fête jusqu’au petit matin.

 

 
Category
23 juillet, Olbia